#11 L’ENDOMÉTRIOSE C’EST QUOI ?

Hello tout le monde !

Aujourd’hui on se retrouve pour parler d’un sujet très sérieux qui touche 10 à 20 % des femmes : l’ENDOMETRIOSE !

Alors oui le nom fait peur, et surtout on se demande « Mais qu’est ce que c’est ? » Eh bien vous allez le découvrir tout au long de cet article ! Oublions les termes médicaux ce sera un article simple pour comprendre cette maladie trop peu connue et surtout souvent mal diagnostiqué !

Vous pensez que souffrir pendant vos règles c’est normal ? Eh bien NON. Certes on vous fait croire que c’est normal, que beaucoup de femmes souffrent pendant leurs règles mais bien souvent c’est beaucoup plus complexe que ça et c’est ici que rentre en jeu l’ENDOMETRIOSE.

L’endométriose c’est quoi ?

Comme toutes personnes possédant un vagin et ayant vos règles tous les mois vous savez que l’endomètre (muqueuse utérine) se forme pour accueillir un ovocyte qui deviendra ovule qui deviendra : un bébé. Jusque là je ne vous apprend rien ! Cependant, si il n’y a pas fécondation l’endomètre se détruit et c’est ce qu’on appelle communément : les règles, les ragnagnas etc.. qui apparaissent tous les mois (environ tous les 28 jours pour prendre une moyenne générale).

Sauf que : lorsque nous sommes atteintes d’endométriose, cette muqueuse utérine se présente en dehors de l’utérus. Cela peut provoquer des douleurs invalidantes et des problèmes d’infertilité ! Ce tissu (le tissu endometrial = endométriose) peut être retrouvé sur les organes digestifs, sur le rectum, la vessie, voir les reins, le diaphragme, le péritoine. Dans les cas les plus rares ont peut le retrouver dans les poumons, les tissus mous, l’os et le cerveau. Ce tissu endometrial est hormono-sensible, en gros il suit le cycle menstruel

Le soucis avec cette maladie c’est qu’elle est souvent mal diagnostiqué et il faut en général 6 à 10 ans pour tomber sur un bon diagnostic !

Quelques chiffres..

Comme je le disais plus haut, l’endométriose touche 10 à 20 % des femmes. Toutes ces femmes ne sont pas toutefois pas diagnostiquées car il existe plusieurs formes d’endométriose et certaines formes sont très peu étendues !

L’endométriose est responsable de près de LA MOITIÉ DES RÈGLES DOULOUREUSES ! Si vous aussi vous êtes atteintes de règles douloureuses jusqu’à vous invalidez la vie : foncez chez votre gynécologue (même si cela peut être dut à d’autres raisons tels que des kystes etc..!) ne restez jamais avec la douleur et écoutez votre corps ! Si votre gynécologue ne fait rien, n’ayez pas peur de changer !!!

Cette maladie peut rendre infertile dans 5 à 15 % des cas et rendre difficile la reproduction dans 50 % des cas.

Quelle est la cause de l’endométriose ?

La cause précise reste inconnue il existe plusieurs hypothèses !

Je vous en partage une qui est simple à comprendre

source photo : Wikipedia

Quels sont les signes cliniques de l’endométriose ?

Tout d’abord LA DOULEUR, je ne le répéterais jamais assez dans cet article. L’intensité varie mais souvent elle peut pousser à prendre des antidouleurs plus ou moins puissants et dans les cas les plus sévères : l’impossibilité à aller travailler.

Les douleurs apparaissent pendant les règles pendant 12h a 72h cela peut être des crampes, des douleurs pelviennes, des douleurs dans le dos etc.. Et ne nous voilons pas la face nous sommes nombreuses à être atteintes de ses symptômes pendant nos règles…

Le deuxième type de douleurs c’est les douleurs pendant et après les rapports sexuels (on appelle ça la dyspareunie si vous voulez apprendre un peu de language medical hihi). Ces douleurs pendant/après rapports peuvent être constantes ou seulement à certains moments du cycle ( + fréquenté en fonction des positions aussi).

Mais aussi des règles irrégulières, constipation ou diarrhée, douleurs déclenchés au toucher vaginal en arrière de l’utérus etc..

Et le diagnostic ?

Le diagnostic de certitude ne peut être posé que par la cœlioscopie ( en gros on rentre dans votre ventre sans ouvrir sa paroie à travers une cicatrice faite par un chirurgien dans le nombril)

Le diagnostic peut être posé avec quasi certitude si :

-à l’examen clinique (donc un toucher vaginal) le gynécologue retrouve un nodule recto-vaginal ( c’est une petite masse située entre le vagin et le rectum)

-si l’échographie vaginale montre un kyste appelé endométriome dans l’ovaire

À la fin, la question se pose toujours de réaliser une cœlioscopie pour confirmer le diagnostic mais également pour traiter chirurgicalement. La décision de la cœlioscopie dépend de l’importance de la suspicion mais également des contextes de douleurs et d’infertilité, de l’âge… !

Existe t’il des traitements à l’endométriose ?

Il n’existe pas à proprement parler de traitement de l’endométriose si on entend par traitement une méthode thérapeutique ne laissant pas de séquelles et offrant une probabilité de guérison de plus de 90 %.

Ceci dit il y a la possibilité de prendre des médicaments pour calmer la douleur, donner des progestatifs en continu et à haute dose, certains produits, changer de pilule, prendre des anti-inflammatoires etc.. Mais il existe aussi des traitements non médicamenteux comme l’acupuncture, le yoga etc… qui peuvent aider à améliorer les conditions de vie lorsque nous sommes atteintes d’endométriose !

En traitement radical il y a : la chirurgie. On enlève l’utérus et les ovaires ce qui crée une ménopause qui guérit définitivement l’endométriose mais ce traitement empêche toute grossesse après. Et il y a l’ablation de l’utérus en gardant les ovaires (hystérectomie), elle permet dans 70% des cas une disparition des douleurs, elle n’entraîne pas une ménopause avancé mais l’endométriose peut tout de même continuer à progresser.

Il existe aussi une dernière chirurgie qui consiste à enlever uniquement les lésions causées par l’endométriose tout en conservant son utérus et ses ovaires, on appelle ça un traitement conservateur ! Après chirurgie conservatrice 80 % des patientes sont soulagées de leurs douleurs de façon complète ou partielle. Les résultats ne sont pas très convaincant sur la stérilité avec des taux d’accouchements de 30 à 35 %.

Si vous êtes atteintes de plusieurs de ces symptômes, parlez en a votre gynécologue mais ne vous mettez pas dans la tête que c’est de l’endométriose ! Seul lui pourra poser un diagnostic et ainsi vous proposez plusieurs solution en fonction du problème !

En espérant que cet article vous aura plu et éclairé ! Cela change un peu de ce que j’ai proposé jusqu’à maintenant donc j’étais un peu angoissé de le poster…!

À bientôt pour de nouveaux articles,

PASTEL PEACHY

Publicités

2 commentaires sur “#11 L’ENDOMÉTRIOSE C’EST QUOI ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s