IN OCTOBER WE WEAR PINK ♡

Helloooo,

Aujourd’hui on se retrouve dans un nouvel article, non pas pour parler de « Means Girls » (Lolita Malgré Moi) et le célèbre « On wednesay we wear pink » mais pour parler d’Octobre Rose et dépistage du cancer du sein ! J’espère que cet article vous plaira, je vous laisse sans plus tarder avec la suite..

Octobre Rose, c’est quoi ? 

img_2605Octobre Rose c’est une campagne annuelle de communication destinée à sensibiliser au dépistage du cancer du sein et ainsi récolter des fonds pour la recherche.

Son équivalent en Angleterre est le « National Breast Awarness Month » organisé, lui aussi, chaque mois d’octobre.

Les fonds sont récoltés de diverses manières, que ce soit par des dons, des marches/courses payantes, des challenges etc…

Mais d’où vient cette initiative ? 

Elle est originaire des Etats-Unis où elle a eu lieu pour la toute première fois en 1985.

En France cette campagne est apparue en 1994 à l’iniative du groupe Estée Lauder (oui oui le leader dans le domaine du soin, du parfum..) qui a crée l’association « Le Cancer du Sein Parlons-en ! » et du magazine Marie-Claire.

Marie Claire s’est associé à Estée Lauder Companies pour diffuser le plus largement possible une information sur cette maladie, afin de la faire reculer.

Ainsi, chaque année, dans son numéro d’octobre, Marie Claire réalise un dossier consacré au cancer du sein, également disponible dans le présentoir d’information diffusé par l’Association et disponible sur ce site.

Le magazine réalise également le visuel de la campagne officielle Le Cancer du Sein, Parlons-en !, relayé dans les numéros d’octobre de quelques-uns des autres titres du Groupe comme Marie France, Cosmopolitan, Avantages et Votre Beauté ainsi que lors de la campagne

 

Justement, le cancer du sein parlons-en !

Le cancer du sein (ou les cancers du sein, car il en existe plusieurs) est une maladie diverse mais caractérisé par une croissance cellulaire anarchique (en désordre en gros).

Ces cellules donc, se multiplie de manière désordonnées jusqu’à créer une tumeur. Une tumeur qui détruit le sein. Il existent de types de tumeurs :

-Tumeurs bénignes : c’est-à-dire sans gravité

-Tumeurs malignes : elles sont hautement suspectes et souvent cancéreuses.

Les cellules cancéreuses, qui se transforment en tumeur, peuvent se propager dans tout l’organisme et peuvent dégénérer en ce qu’on appelle des « métastases ».

Par exemple, je vous donne un exemple loin du cancer du sein puisque je travaille en pneumologie, mais dans mon service il est très commun d’avoir comme foyer un cancer du poumon et ce cancer va créer des métastases par exemple dans le cerveau. On se retrouve donc avec des métastases cérébrales alors que de base le cancer été situé uniquement dans les poumons. 

Quels sont les symptômes ? 

CHECK YOUR BOOBIES !!!

Il est important et essentiel de surveiller les modifications de votre poitrine.

Résultat de recherche d'images pour

 

Une boule dans un sein
Une boule ou une masse dans un sein est le signe d’un cancer du sein le plus couramment observé. Cette masse, en général non douloureuse, est le plus souvent de consistance dure et présente des contours irréguliers. Elle apparaît par ailleurs comme « fixée » dans le sein.

> Des ganglions durs au niveau de l’aisselle
Une ou plusieurs masse(s) dures à l’aissellesignifient parfois qu’un cancer du sein s’est propagé aux ganglions axillaires. Les ganglions restent toutefois indolores.

> Des modifications de la peau du sein et du mamelon

> La peau du sein peut devenir capitonnée(et prendre l’aspect d’une peau d’orange) ou plissée.

> Le mamelon peut pointer vers l’intérieur, alors qu’habituellement, il est dirigé vers l’extérieur.

> Le sein peut se déformer et perdre de son galbe, des rides peuvent apparaître.

> La peau du sein peut être rouge, écorchée (ulcérée), recouverte de croûtes et celle du mamelon peut se  mettre à peler.

> Un écoulement d’un seul mamelon peut être le signe de cancer du sein, en particulier s’il se manifeste sans qu’il n’y ait de compression du mamelon et s’il contient du sang ou s’il est verdâtre.

> Un changement de la taille ou de la forme du sein.

> Une rougeur, un oedème et une chaleur importante au niveau du sein peuvent être le signe d’un cancer du sein inflammatoire (le cancer inflammatoire du sein est un cancer rare ; il représente 1 à 4 % de tous les cas de cancer du sein. Les cellules cancéreuses ont la caractéristique de se déplacer rapidement dans les vaisseaux lymphatiques de la peau du sein qu’elles finissent par bloquer. C’est ce qui provoque l’inflammation locale du sein.)

> Les autres symptômes
Si le cancer n’est pas diagnostiqué dès l’apparition des premiers symptômes, la tumeur peut grossir et se propager vers d’autres parties du corps, entraînant ainsi d’autres symptômes dits plus tardifs, tels que des douleurs osseuses ; des nausées, une perte d’appétit, une perte de poids et une jaunisse ; un essoufflement, une toux et une accumulation de liquide autour des poumons (épanchement pleural) ; des maux de tête, une vision doubleet une faiblesse musculaire.

extrait tiré du site internet soscancerdusein.org

Je vous partage aussi cette photo avec des citrons car je trouve qu’elle résume tout aussi bien les symptômes.

Qui est touché par le cancer du sein ? 

Avec environ 53 000 nouvelles personnes touchées chaque année en France, le cancer du sein est le plus répandu des cancers féminins.

Près d’une femme sur sept sera concernée au cours de sa vie, le risque augmentant avec l’âge. Attention, si vous avez moins de 40 ans et que vous ressentez une grosseur au niveau de votre poitrine ceci n’est pas forcément un cancer du sein, moins de 10% des cancers du sein surviennent avant 40 ans.

L’incidence augmente ensuite régulièrement jusqu’à 65 ans. C’est dût au fait que la densité de la glande mammaire est moins importante à cet âge, donc cela justifie le choix de la tranche d’âge de 50 à 74 ans retenue pour le dépistage organisé.

Le dépistage organisé, qu’est-ce-que-c’est ? 

Parmi toutes les actions engagées dans le cadre du Plan Cancer lancé par le gouvernement français,  le programme de dépistage organisé du cancer du sein – mis en place en 2004 et généralisé à tous les départements français en 2005 – permet à toutes les femmes âgées de 50 à 74 ans de bénéficier, tous les deux ans, d’une mammographie prise en charge à 100 % par l’Assurance Maladie sans avance de frais et dans des conditions contrôlées de qualité et de sécurité.

img_2625

Le cancer du sein est-il héréditaire ? 

Les propos de SOSCANCER sur ce sujet :

Lorsque plusieurs personnes d’une même famille sont atteintes du même cancer, il  peut s’agir d’un cancer héréditaire dû à une anomalie au niveau d’un gène (anomalie génétique) qui se transmet d’une génération à une autre.

Seul 5 à 10 % des cancers du sein sont héréditaires, c’est-à-dire attribuable à une mutation génétique.

Etre porteur d’une mutation sur l’un de ces gènes ne se traduit pas systématiquement par l’apparition d’un cancer, mais augmente le risque d’en développer un. C’est ce que l’on appelle une prédisposition génétique.

Les traitements existants aujourd’hui 

 

La chirurgie :

La chirurgie reste le traitement le plus courant. Aujourd’hui, elle se veut efficace et aussi peu mutilante que possible. En principe pour les tumeurs de moins de 3 cm, les chirurgiens réalisent une tumorectomie qui est l’ablation complète de la seule tumeur tout en conservant le reste du sein.

Cette opération très localisée est généralement associée à une radiothérapie et parfois à une chimiothérapie préventive (voir ci-après).

Lorsque la tumeur est plus volumineuse, les chirurgiens pratiquent l’ablation de la glande mammaire dans sa totalité (mastectomie) mais avec conservation des muscles pectoraux, ce qui permettra une reconstruction mammaire ultérieure.

L’ablation de ganglions de l’aisselle du côté de la tumeur et leur analyse sont systématiques en cas de cancer du sein. En effet, la présence de cellules tumorales dans ces ganglions modifie de façon importante le traitement ultérieur.

La radiothérapie :

La radiothérapie ou « rayons » détruit les cellules cancéreuses à l’aide de radiations à haute énergie.

Ce traitement est appliqué sur le sein, si ce dernier n’a pas été enlevé, ou parfois sur la paroi après ablation complète du sein.

Le traitement dure en moyenne de 5 à 6 semaines. Il sera généralement réalisé sans hospitalisation. Les récents progrès technologiques ont permis d’en améliorer considérablement la tolérance.

La chimiothérapie :

La chimiothérapie dont le seul nom effraie quelquefois, n’est autre que la diffusion dans l’organisme de médicaments spécifiquement mis au point pour détruire les cellules des tumeurs cancéreuses.

Ces médicaments sont le fruit de la recherche pharmacologique moderne.

L’hormonothérapie :

L’hormonothérapie pour sa part, vise à priver la tumeur des hormones qui, dans certains types de cancers comme dans le cancer du sein, sont liées à son développement. S’il est bien compréhensible que cette description des traitements, actuellement les plus efficaces, ne puisse facilement se départir d’une certaine charge d’inquiétude, on ne doit pas oublier qu’aujourd’hui, grâce au dépistage précoce, la moitié des cancers du sein sont décelés alors qu’ils mesurent moins de 2 cm !

Ce niveau de détection permet d’atteindre de très hauts taux de guérison tout en réduisant considérablement l’agressivité des traitements appliqués. Ainsi pour que la grande majorité des patientes guérisse vite et bien, il est important que les femmes connaissent et observent les conseils de dépistage précoce.


 

img_2626Voilà j’espère que cet article vous aura plu, qu’il vous aura apporter les informations nécessaires et de façon non barbante.

Si vous souhaitez faire un don pour la recherche c’est juste ici  : FAIRE UN DON

A bientôt pour de nouveaux articles,

PASTELPEACHY

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s